14/07/2008

Deux bourmgestres aux mains blanches

Le père, Joseph Antoine Marcotty, était patron meunier.

Né en 1829, il décéda à Angleur le 31 mai 1913. veuf de Françoise Coopman, puis de Marie-Berthe Coopman, il fut bourgmestre d’Angleur de 1891 à 1903.

 

Lorsqu’il s’installa à Angleur, Joseph Marcotty avait déjà été échevin à Jemeppe. Sous sa direction la commune d’Angleur réalisa de nombreux travaux d’intérêt public dont le plus important est probablement la distribution d’eau potable. En 1898, 70% des 1586 maisons d’Angleur étaient alimentées par des bornes-fontaines publiques et il existait un tarif de faveur pour les habitations modestes. Malgré ces louables efforts, rares étaient cependant les habitations directement raccordées à cette distribution d’eau potable. Marcotty père abandonna le mayorat en 1903, après douze nées de gestion.

 

En vue des expropriations à opérer pour la rectification du tracé de l’Ourthe, le gouvernement négocia directement avec Joseph Marcotty la suppression du coup d’eau des Aguesses et l’achat de ses terrains. Las tractations aboutirent en 1902, l’Etat s’engageant à payer à la famille Marcotty la somme de 500.000 francs.

 

Son fils, Joseph-Antoine Marcotty, fut également patron meunier. Né en 1860, il décéda à Liège en 1936. epoux de Jeanne Delbastaille, il fut bourgmestre d’Angleur de 1908 à 1921.

 

Le moulin Marcotty, devenu propriété de la Compagnie Générale des Conduites d’Eau, abrita longtemps le musée privé de l’entreprise. L’imposant bâtiment est maintenant en ruine. Quant aux trésors qu’il hébergea (un authentique vieux maka et de nombreuses pièces en bronze), on peut à présent les admirer à la magnifique maison de l’industrie, boulevard Frankignoul.

 

La famille Marcotty est enterré dans le vieux cimetière d’Angleur (cimetière de la Diguette).

Moulin Marcotty1

11:59 Écrit par PPA | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.